Skip to main content

Comment conquérir vos déclencheurs pour finalement arrêter de fumer

C’est établi, arrêter de fumer est difficile. Mais vous compliquez-vous l’existence?

Arrêter de fumer d’un seul coup est une question de volonté et, chez certaines personnes, la rupture n’est pas complète dès la première tentative.  

Cela est dû en partie au fait que la volonté sera mise à l’épreuve toutes les fois que vous tomberez sur un déclencheur du tabagisme.

Fumiez-vous durant la pause-café? L’odeur du café devient donc un déclencheur. Aviez-vous l’habitude de fumer une cigarette au volant? La conduite automobile sera donc un de vos déclencheurs.

Pour vous assurer que votre volonté ne sera pas mise à l’épreuve plus que nécessaire lorsque vous tentez d’arrêter de fumer d’un seul coup, il est essentiel de déterminer quels sont vos déclencheurs et de prévoir la manière de composer avec eux.  

Quels sont mes déclencheurs?

Les déclencheurs du tabagisme varient d’une personne à l’autre, ce qui signifie que vous devrez faire un peu de recherche. Si vous n’avez pas encore commencé votre tentative d’abandon, la meilleure façon de vous préparer est d’inscrire les heures de la journée où vous fumez une cigarette.  

Cette approche devrait vous donner une idée de ce que sont vos déclencheurs une fois que vous aurez écrasé.

Si cela est impossible, l’autre meilleure approche consiste à utiliser la liste de déclencheurs ci-dessous comme point de départ.

À combien de ces déclencheurs vous identifiez-vous?[1]

  • Parler au téléphone
  • Boire du café
  • Conduire la voiture
  • Regarder la télé
  • Terminer un repas
  • Prendre une pause au travail
  • Boire de l’alcool
  • Se sentir stressé ou déprimé
  • Voir quelqu’un d’autre fumer

Comment composer avec les déclencheurs

Lorsque possible, essayez d’éviter les déclencheurs, surtout au début de votre tentative.  

Dans le cas des déclencheurs impossibles à éviter, prévoyez une façon raisonnable de les prendre en charge.

Comme les fortes envies persistent généralement entre cinq et dix minutes[2], il pourrait suffire de vous distraire en attendant qu’elles passent.

L’exercice est une option à considérer non seulement pour gérer les fortes envies, mais aussi pour changer la routine. Lorsque vous faites de l’exercice, vous êtes moins susceptible d’être dans une situation qui vous expose à vos déclencheurs.[3] Si vous ressentez l’envie de fumer, faites une activité, comme la marche rapide, ou allez au gymnase vous entraîner.

L’exercice n’est pas la seule façon de changer la routine. Par exemple, si regarder la télé fait partie de vos déclencheurs, mais qu’il est hors de question d’arrêter complètement de regarder la télé, changez de chaise lorsque vous allumez la télé.[4]

Autres façons de composer avec les déclencheurs

Il n’est pas nécessaire que ce soit seulement de la volonté. Si vous avez vraiment de la difficulté à gérer vos fortes envies, la thérapie de remplacement de la nicotine est une autre solution.  

La thérapie de remplacement de la nicotine est offerte en formes variées, dont la gomme, le timbre, les pastilles et le vaporisateur. Elle fournit à l’organisme la nicotine dont il a tant envie, mais sans les produits chimiques toxiques. Vous pouvez en apprendre plus sur la façon dont la thérapie de remplacement de la nicotine peut vous aider à conquérir vos fortes envies en lisant ceci.

Au bout du compte, on veut trouver la stratégie qui vous convient le mieux. Ce ne sera pas nécessairement facile et vous devrez probablement faire plus d’une tentative, mais que vous choisissiez le vaporisateur, le timbre, ou la bonne vieille volonté, vous y arriverez.